Archives pour février 2015

06-02-2015

Rien ne va plus dans l’aviation militaire

L’actualité des avions de chasse est loin d’être rose, depuis le crash du F-16 lundi dernier sur le territoire espagnol. Une information insolite aura cependant réussi à me faire sourire: l’histoire improbable de ce motard indien ayant survécu à un accident complètement improbable : il a été renversé par un Mig 27 en train de s’écraser et s’en est sorti presque sans une égratignure ! Imaginez la scène. Cela s’est passé mardi dernier près de Barmer dans le Rajasthan, par une belle journée ensoleillée. Loon Singh, un homme de 26 ans, roulait tranquillement dans son village. Il distribuait des invitations pour son futur mariage lorsqu’il a eu la désagréable surprise de trouver sur son chemin un Mig 27. L’avion de chasse de l’armée indienne l’a heurté alors qu’il était en train de s’écraser. L’homme est alors tombé de sa moto qui s’est immédiatement embrasée. Au final ? Le jeune homme de 26 ans n’a eu qu’une main fracturée et quelques brûlures mineures. Un vrai miraculé. Quant au pilote de l’avion, il a eu le temps de s’éjecter et a lui aussi survécu. Cet événement est d’autant plus déroutant après la tragédie du F-16 la semaine dernière. Tragique accident le lundi vers 15h ; incident miraculeux le lendemain vers 15h. On en viendrait presque à croire à la chance (et à son contraire). L’actualité aérienne militaire est morose, depuis l’accident tragique du F-16 grec qui a fait neuf morts français en Espagne, lundi dernier. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui une histoire qui est son exact inverse, et qui s’est déroulée le lendemain même du crash à Los Llanos: la survie miraculeuse d’un homme lors du crash d’un avion de chasse. La scène se passe près de Barmer, au Rajasthan. Il est environ 15 heures, et c’est une belle journée ensoleillée. Un indien, Loon Singh, 26 ans, se rend en moto au village voisin : il distribue des invitations pour son futur mariage. Soudain, un MiG-27 apparaît et s’écrase tout près de lui ! Le choc le fait chuter de sa moto, et cette dernière s’embrase immédiatement. Conduit à l’hôpital, les médecins découvrent avec stupeur que l’homme ne souffre que d’une fracture de la main et de quelques brûlures. De son côté, le pilote du MiG est quant à lui parvenu à s’éjecter, ce qui élève à zéro le nombre de victimes de ce crash. L’appareil avait décollé de l’aéroport de Jodhpur et se rendait à la base militaire d’Uttarlai. C’était un vol de routine, et l’on ne connaît pas encore les causes de l’accident, mais une enquête a d’ores et déjà été ouverte. Les avions de chasse sont décidément tombés comme des mouches, la semaine dernière. Pourtant, leur perte n’occasionne décidément pas les mêmes pertes humaines d’un jour à l’autre. Source : Avion de chasse

10914176_712180522230748_848769114_n

Posté par enbalade dans Non classé | Commentaires fermés

06-02-2015

Les futures mauvaises relations russo-allemandes

Les legislateurs russes envisagent de réclamer 3 milliards de dédommagements pour les victimes soviétiques de la seconde guerre mondiale. Le gouvernement allemand était déjà à cran avec le dossier grec et le nouveau gouvernement Syriza qui n’a pas l’air de vouloir courber l’échine face aux gentils escrocs financiers, la menace de la Russie de réclamer 3 milliards d’euros de dédommagements risque de leur rester en travers de la gorge… Il y a un prix à payer pour tout, même (et surtout) quand on est un vassal complet des États-Unis… Mais il y a une chose de triste, sont réclamés 3 milliards d’euros de dédommagements (dans un premier temps) pour 27 millions de morts, cela met la vie perdu à…. 111,111111 euros, la vie ne représente vraiment pas grand chose vu comme cela… Un groupe de législateurs russes envisage d’exiger au moins 3 milliards d’euros à l’Allemagne pour les dommages subits par l’URSS pendant la Seconde Guerre mondiale.
Mikhail Degtiariov, membre du parti LDPR a déclaré au journal Izvestia » que la demande est techniquement possible depuis que l’URSS a signé un accord sur la cessation des réparations de guerre avec la République démocratique allemande, pas avec l’Allemagne de l’Ouest, ni avec l’Allemagne réunifiée. « Il s’avère que l’Allemagne a payé des compensations aux victimes 6 millions de victimes de l’Holocauste, en ignorant les 27 millions de citoyens soviétiques qui sont morts, dont plus de 16 millions de civils». Degtiariov a évalué les dommages économiques dans le pays au moins à 3 ou 4 milliards d’euros, une somme que, selon le politicien, doit encore confirmer un groupe de travail qui doit être formé dans la Douma, la chambre basse de la Russie. Le législateur explique que le groupe devrait comprendre des représentants de la Biélorussie , de l’Ukraine ainsi que d’autres anciennes républiques soviétiques qui peuvent exiger une rémunération à l’Allemagne.

Posté par enbalade dans Non classé | Commentaires fermés

06-02-2015

Grèce, réelle victoire de la démocratie ?

On peut dire que la démocratie a gagné en Grèce, mais en réalité c’est surtout la stupidité qui vient de l’emporter, et elle vient toujours avec démagogie. Dimanche, les Grecs ont voté massivement pour Syriza, une victoire qui est celle de cette démocratie trop souvent ignorée ou refusée par l’Union Européenne. La victoire de Syriza est une revanche contre cette Europe, qui, en novembre 2011 avait osé refuser au Premier ministre grec de l’époque un référendum sur le nouveau plan d’austérité, malgré toute la bonne volonté de ce dernier pour créer des conditions favorables à son adoption. C’est une aussi une revanche contre ces hiérarques européens, Moscovici ou Juncker, qui avaient lourdement appuyé le gouvernement en place. A force de ne pas la respecter, la démocratie s’est bien vengée. Cette victoire est aussi une victoire de la démocratie dans le sens où elle sanctionne l’échec de l’équipe au pouvoir, qui l’avait emporté d’un fil en 2012 en défendant les plans européens. Au final, l’austérité a enfoncé le pays dans la dépression et la misère sans même régler le problème de la dette malgré deux défauts : presque tous les économistes s’accordent pour dire qu’il faut une nouvelle restructuration de la dette ! Le fonctionnement normal de la démocratie impliquait un tel résultat. Dès lundi, Syriza s’est alliée avec un petit parti de droite hostile aux plans européens. Une alliance contre-nature pour certains. Mais Syriza est bien plus modéré qu’on ne le croit : ses revendications sont très proches de celles des prix Nobel d’économie Paul Krugman et Joseph Stiglitz, pas vraiment des extrémistes. D’ailleurs, les marchés n’ont même pas tremblé au verdict du scrutin ! Et si les Grecs Indépendants sont classés à droite de Nouvelle Démocratie, leur opposition aux plans est aussi sociale… Et même si ces deux partis ne sont pas d’accord sur tout, ils le sont sur les deux sujets les plus importants en Grèce. Le premier, c’est le refus de ces plans d’austérité qui ajoutent à leur indignité sociale une inefficacité tristement prévisible. Le second, c’est le refus de se voir dicter par l’extérieur ce qu’il faut faire. On sous-estime sans doute l’humiliation dont ont été victimes les Grecs depuis près de cinq ans et à quel point par conséquent, le vote Syriza restaure sans doute la dignité nationale.

Si la démocratie est néé à Athènes, les démocraties européennes y ont sans doute trouvé une seconde jeunesse dimanche. Les Grecs nous disent que la volonté populaire peut être plus forte que les traités. Voici un message qui devrait résonner dans toute l’Europe dans les années à venir.

Posté par enbalade dans Non classé | Commentaires fermés

Lenouveauprof |
Foncierimmoconsult |
Dourdan Environnement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informationner
| Expandyourmind
| Sous l'écume du jour