23-01-2016

Au crédit

Il y a quelques jours, j’ai suivi un meeting en Croatie particulièrement prenant, au cours duquel la question de la consommation a été abordée en long et en large. Une intervention évoquait en particulier les crédits à la consommation, et les leviers qui permettent de faire atteindre à la fonction de consommation des sommets. Le crédit à la consommation influe de deux façons sur la dépense de consommation : avec le volume d’une part, et avec son coût d’autre part. Quantité et qualité, en somme. Le volume du crédit consenti a tout d’abord une importance primordiale. Si les banquiers donnent de plus grands découverts ou si les commerces autorisent des crédits plus conséquents aux clients quand ils pratiquent des achats à crédit, les faits ont montré qu’il en découle systématiquement de plus grandes dépenses, de la part d’un plus grand nombre. Plus de personnes dépensent en effet au delà de leur revenu réel et n’hésitent pas à prendre des crédits pour s’acheter le produit dont elles rêvent. Augmenter l’offre de crédit à la consommation a donc un impact visible sur la fonction de consommation. Ensuite, il y a bien sûr le coût engendré par un crédit à la consommation. Il est évident que, lorsque le taux d’intérêt est important, le montant que les consommateurs doivent emprunter est lui aussi important, étant donné qu’ils doivent à la fois payer des intérêts plus importants, tout en remboursant le capital avancé. Le volume et les taux de crédit ont donc un impact direct sur la consommation, parce qu’ils déterminent l’attractivité du crédit à tempérament. Un relèvement du fond monétaire élargit les encaisses et favorise davantage de crédits à témpérament par l’usage des découverts. De même qu’en modérant le coût du crédit à la consommation, la diminution des taux d’intérêt donne aux individus la possibilité d’emprunter davantage et de rembourser leurs dettes. Si toutes les interventions ne me semblaient pas aussi convaincantes, lors de ce meeting en Croatie, l’idée que ces deux composants amplifient les dépenses de consommation et encouragent la fonction de consommation me semble indéniable. Pour obtenir le livre blanc de cet événement, allez sur le site de l’organisateur de cet incentive en Croatie. Suivez le lien.

12479495_1022332454495795_1809568625_n

Publié par enbalade dans Non classé | RSS 2.0

Lenouveauprof |
Foncierimmoconsult |
Dourdan Environnement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informationner
| Expandyourmind
| Sous l'écume du jour