Archives pour novembre 2017

24-11-2017

L’informatique en avion et en simulateur

Comme je m’intéresse de près à tout ce qui à trait à l’informatique, j’aimerais réfléchir avec vous aujourd’hui à la cyberattaque Wannacry qui s’est déroulée récemment. Le virus a (entre autres choses) affecté les hôpitaux britanniques et le système bancaire russe. Le virus ne visait pas le chaos : il verrouillait les fichiers du pc contaminé et contraignait à payer une rançon en monnaie virtuelle bitcoin.Les experts n’avaient encore rien vu de tel. C’est d’autant plus angoissant que nous développons chaque jour une vie plus fortement informatisée. Non seulement nous sommes sur un pc pour le boulot, mais nous passons aussi la plus grande partie de nos loisirs sur nos écrans ! Il y a peu de temps, par exemple, j’ai testé un vol sur simu à Lille. Et à mon avis, il y a fort à parier que les loisirs virtuels seront partout dans peu de temps ! Le nombre d’industriels à miser sur la réalité virtuelle en est d’ailleurs la preuve. Nous sommes immergés en permanence dans l’informatique. A preuve : nous ne nous déplaçons plus qu’avec un GPS ; nous regardons la télé sur une box ; et nous allons bientôt adopter les casques virtuels et les incroyables possibilités qu’ils offrent. Nous vivons donc chaque jour davantage avec l’informatique. Alors qu’arrive-t-il quand ce cocon de pixels fait l’objet d’une attaque ? Tout le monde a dû faire face à une panne d’électricité au moins une fois, et devoir passer la soirée au calme. Mais l’informatique fait bien pire que se couper momentanément. Dans le cas de cette cyberattaque planétaire, par exemple, tous les ordinateurs corrompus ont finalement perdu leurs données ! Et dans un futur proche, dès lors que les objets connectés feront partie du quotidien, les attaques cybercriminelles pourraient être nettement plus virulentes : elles pourront littéralement détruire votre quotidien… On n’est pas loin de I-Robot, à ce niveau ! Bien entendu, il serait ridicule de faire marche arrière : il faut seulement avoir conscience des dangers de cette société hyperconnectée. D’ailleurs, si vous en avez l’occasion, je vous invite à essayer ce simulateur de vol à Lille. Je vous mets en lien le site où je l’ai trouvé, si ça vous intéresse. Davantage d’information est disponible sur le site du vol en simulateur.

simulateurdevol8

Posté par enbalade dans Non classé | Commentaires fermés

22-11-2017

Le cadrage préalable

La réalisation de l’étude d’impact est placée sous la responsabilité du maître d’ouvrage. Il dégage les moyens nécessaires à sa préparation et s’engage sur ses résultats. Le coût de réalisation de l’étude d’impact est intégralement à sa charge. S’il en confie la réalisation à un consultant extérieur, sa responsabilité reste entière. Si le maître d’ouvrage le souhaite, il peut recueillir l’avis de l’autorité chargée de l’instruction de la demande lors de la réalisation du cadrage préalable. Par la suite, celle-ci vérifie la présence de l’étude d’impact dans le dossier, son sérieux et son caractère complet. Elle contrôle le contenu de l’étude d’impact et le respect des engagements pris par le porteur du projet pour supprimer, réduire ou si possible compenser les impacts dommageables. L’autorisation d’un projet pourrait être annulée par le juge administratif si elle avait été donnée sur la base d’une étude d’impact insuffisante. Le cadrage préalable de l’étude d’impact est donc un moment privilégié de la concertation entre ces deux acteurs. L’efficacité de ce dialogue est renforcée par la participation du public, notamment par celle des élus et des représentants des associations (défense de l’environnement, usagers) pré- sents sur le site Leur association à cette réflexion permet de recueillir des informations importantes et de déterminer le contenu de l’étude d’impact en tenant compte de leurs attentes. L’avis de l’autorité compétente pour autoriser ou approuver le projet sur le document de cadrage préalable ne préjuge pas de sa position finale. Elle conserve la possibilité de demander des éléments d’information complémentaires dès lors que : des éléments nouveaux découlant des études réalisées nécessitent de nouvelles investigations ; des impacts forts, ignorés lors du cadrage préalable, peuvent constituer des enjeux majeurs du projet sur l’environnement.

Posté par enbalade dans Non classé | Commentaires fermés

Lenouveauprof |
Foncierimmoconsult |
Dourdan Environnement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informationner
| Expandyourmind
| Sous l'écume du jour